skip to Main Content
ckv

‘Je suis un grand fan de la technologie, mais rien ne vaut une discussion informelle autour d’une bière’

La banque CKV est non seulement une banque hypothécaire, une caisse d’épargne et une entreprise familiale belge, mais aussi le premier client belge de l’envoi recommandé. Rudi Deruytter est le PDG de la CKV Bank et possède une expérience impressionnante dans le secteur bancaire. Dans ce blog, il revient sur une belle collaboration qui dure depuis cinq ans et qui se poursuivra certainement dans les années à venir.

Une économie gigantesque

Je suis tombé sur Philip et ses collègues lors d’une foire commerciale. Ça devait être il y a environ six ans. Nous avons discuté et j’ai trouvé leur idée très intéressante. À l’époque, le monde bancaire vivait encore au Moyen Âge en ce qui concerne la correspondance. Tout était encore sur papier, tant les documents enregistrés que la correspondance ordinaire. Non seulement cela est lent, mais cela coûte aussi énormément d’argent. Je ne parle pas seulement des coûts directs de l’envoi d’une lettre recommandée, mais aussi des coûts indirects de son traitement. Si vous considérez que nous envoyons environ dix mille lettres recommandées sur une base annuelle, alors vous savez quelles sont les économies potentielles. À l’époque, les envois recommandés n’étaient pas encore légalement valables en Belgique, mais lorsque le règlement eIDAS est entré en vigueur, j’ai décidé de faire appel à Philip et à son équipe.

Le remue-méninges et l’ancien

Philip est un véritable ” brainstormer “, et pour moi, en tant que vieux de la vieille, c’est formidable d’échanger des idées avec quelqu’un comme lui. Nous sommes également tous deux de vrais Bourguignons, ce qui nous a permis, ces dernières années, de passer régulièrement de bons moments ensemble, parfois en Belgique, parfois aux Pays-Bas. J’ai assuré la promotion de Registered Mailing au sein de mon réseau, ce qui a permis à ce service de s’imposer sur le marché belge. Mais Philip et ses collègues ne sont pas restés inactifs non plus. Je suis sûr que leur esprit d’entreprise leur apportera beaucoup plus.

Discussion informelle autour d’une bière

J’ai pratiquement assisté à la naissance d’Aangetekend B.V. en Belgique. Je crois en ce service, mais je pense aussi que COVID-19 a accéléré l’acceptation d’un tel service numérique. Elle a certainement permis de dissiper une grande partie des résistances à la numérisation. Je pense que le futur est hybride. Personnellement, je suis un grand fan de la technologie, mais rien ne vaut une discussion informelle autour d’une bière – ou même d’un verre de babeurre, le préféré des Néerlandais, comme j’en ai fait l’expérience lors de mon passage chez ING. Vous avez besoin de cette interaction sociale pour croiser des chemins, comme je l’ai fait avec Philip. Je suis heureux d’en profiter pour les années à venir.

  Certificeringen

       

De enige Nederlandse eIDAS gekwalificeerde vertrouwensdienst voor een elektronische Aangetekende brief.

EU Trusted service providers >>

Back To Top